Alireza RÔSHAN, lauréat du Prix André Verdet du Poète Résistant

 

C’est à Alireza Rôshan qu’a été décerné pour la première fois, le jeudi 30 mai 2013,  le Prix André Verdet du Poète Résistant.

Les finalistes étaient deux poètes iraniens : Garous Abdolmalekian et Alireza Rôshan.

Le choix d’Alireza Rôshan a été motivé ainsi : « La poésie d’Alireza Rôshan allie une subtilité qui n’est pas le fruit d’un hermétisme à une simplicité dont on sent qu’elle provient autant d’un patient travail que d’un retrait proche d’une ascèse. Une poésie qui va au-delà de la suffisance des mots pour être créatrice d’une pensée. Par ces traits, il rejoint l’André Verdet des grands poèmes cosmologiques, dont il est également proche par sa résistance active pour maintenir l’expression de ses convictions. »

Alireza Rôshan étant de nouveau emprisonné depuis novembre 2012 et pour un an, c’est son traducteur, Jean-Restom Nasser qui le représentera lors de la remise du prix le samedi 22 Juin à 18h Place de la Courtine à Saint-Paul de Vence.

Auparavant, au cours d’une table ronde avec des poètes présents, Jean-Rostom Nasser parlera de la poésie iranienne et des problèmes que pose sa traduction.

Le recueil d’Alireza Rôshan, jusqu’à toi combien de poèmes (PO&PSY, 2011) sera en vente au Salon de la poésie le 22 juin.

Communiqué par Les amis d’André Verdet : http://www.amisandreverdet.com

**********************************************************************************

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s