Jacqueline SALMON, artiste

 

 

Jacqueline Salmon est née en 1943 à Lyon. Elle vit aujourd’hui à Paris.

Après des études d’art plastique, d’architecture intérieure et d’histoire contemporaine à la Sorbonne, elle se consacre d’abord à la scénographie puis entièrement à la photographie à partir de 1981.

En 1987, elle fonde avec Jean-Jacques Romagnoli l’association Photographie d’auteur, au sein de laquelle elle est responsable des éditions et des commissariats d’exposition.

En 1993, elle reçoit le prix de la Villa Médicis hors les murs. En 1998 elle est nommée chevalier des arts et des lettres.

Elle est représentée dans les grandes collections : Fonds national d’art contemporain ; FRAC de Champagne-Ardenne, Basse Normandie, Rhône-Alpes ; Centre Pompidou ; Musée d’art moderne de la ville de Paris…

Elle a enseigné sa pratique à l’Université et dans des écoles d’art et d’architecture, et dirige régulièrement des stages et ateliers en milieux réputés difficiles : collèges de zep, classes de segpa, lieux de privation de liberté.

Elle a réalisé de nombreux livres en collaboration avec des philosophes et des écrivains intéressés par les questions d’éthique et d’esthétique : Hubert Damisch, Jean-Louis Schefer, Paul Virilio, Bernard Lamarche-Vadel, Paul Ardenne, Dominique Baqué, Michel Poivert, Jean-Christophe Bailly…

Depuis un premier festival organisé en 1979 par le Collectif lyonnais d’action photographique présidé par Robert Luc, jusqu’à aujourd’hui, où elle vit et travaille à Paris grâce à l’attribution d’un atelier du ministère de la Culture, la photographie est devenue pour elle une manière de vivre, d’écrire, de s’intéresser aux autres, une manière de prendre la parole et de déplacer les questions sociales dans le champ de l’art. Une manière de creuser la question de la représentation du monde géographique et politique avec un outil qui la passionne parce qu’il ne cesse d’élargir ses possibles.

Sa nombreuse bibliographie est visible sur son site officiel :

http://www.jacquelinesalmon.com

 

* * *

C’est lors des cours de japonais qu’elle suivait à Paris auprès de KAMO Megumi  que Jacqueline SALMON a découvert la poésie et l’histoire de KANEKO Misuzu. Très vite elle a fait le projet de la faire connaître en France par une publication.

En 2014, elle a fait avec son professeur le voyage à Senzaki et à Shimonoseki, sur les lieux où la poétesse a vécu et s’est suicidée. Ce voyage a donné lieu à un recueil de photographies qui dialoguent avec une sélection de poèmes publiés en version bilingue dans un volume de la collection po&psy a parte (2018).

panorama N°1 Misuzu Kaneko

*********************************************************************************

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s