« Avec le vent »…

7 février 2016 § Poster un commentaire

 

Kiarostami de nouveau pris au mot par Marie-Cécile Fauvin (lac du Salagou, janvier 2016)

Kiarostami de nouveau pris au mot par Marie-Cécile Fauvin (lac du Salagou, janvier 2016)

********************************************************************

Poésie plein ciel (suite)

29 septembre 2015 § Poster un commentaire

Antonio Porchia2bis Antonio Porchia1(Hommage à Antonio PORCHIA – Merci à Marie-Cécile FAUVIN )

****************************************************************************************************************************************

Changement de ciel

30 juillet 2015 § Poster un commentaire

 

De : Marie-Cécile FAUVIN

Date : lundi 27 juillet 2015 16:41

A : Danièle FAUGERAS

(…)

Je suis maintenant à Paros pour deux semaines, loin des oui et des non, loin aussi de la canicule athénienne, dans le village de Lefkes, où j’ai trouvé un studio à louer parce qu’il n’y avait plus de place pour moi à la Maison de la littérature. En été la Maison est pleine et très demandée.

Je te joins qqs photos du village, pour te donner envie. Entre autres du petit café pourvu du « ouaï-faï » depuis lequel je t’écris.

Paros2 072

Je reste jusqu’au 3 août. Il fait de plus en plus chaud et la lumière est de plus en plus aveuglante.

Il y a heureusement la mer pour se rafraîchir, l’ombre des tamaris, le café glacé et une petite brise du côté des moulins…

Dans quelques jours je prends un cours de calligraphie byzantine avec une peintre d’icônes. C’est à cause de Marc Pessin… [ ce superbe artiste graveur-éditeur, fou de calligraphie à qui nous avons rendu visite en rentrant de notre lecture à deux de Ritsos, donnée à La Maison de la poésie d’Annecy, en juin – DF]

En PJ :

Το σημάδι της Αφροδίτης

Ce cerf-volant, je l’ai fait après avoir rencontré Nikos Koundouros à Athènes (un vieux monsieur de 88 ans, réalisateur renommé en Grèce (peu à pas diffusé à l’étranger malheureusement), qui est aussi un excellent peintre), et surtout après avoir vu de lui « Petites Aphrodites » (ou « L’empreinte d’Aphrodite »), un beau film poétique, presque sans paroles, basé sur le roman antique « Daphnis et Chloé ». Il m’a passionné et j’ai emprunté l’oiseau au générique, qu’il a lui-même dessiné. Si tu veux, tu peux en avoir un aperçu ici : https://vimeo.com/34117609. L’image n’est pas excellente, mais ça donne une idée.

Ici on peut voir quelques-unes des peintures de Koundouros, dont certaines sont aussi les affiches de ses films.

https://ritsmas.wordpress.com/2013/07/07/%CE%BF-%CE%B8%CE%B1%CE%BD%CE%AC%CF%83%CE%B7%CF%82-%CE%B4%CF%81%CE%AF%CF%84%CF%83%CE%B1%CF%82-%CF%83%CF%85%CE%BD%CE%BF%CE%BC%CE%B9%CE%BB%CE%B5%CE%AF-%CE%BC%CE%B5-%CF%84%CE%BF-%CE%BD%CE%AF%CE%BA%CE%BF/

Je crains que même son film « L’ogre d’Athènes », le plus connu, le meilleur peut-être (dans un autre style que « Petites Aphrodites »), ne soit pas diffusé en France. Peut-être le trouve-t-on dans quelque cinémathèque française ?

*

(à suivre ?)

*******************************************************************************************************************************

FAUTE DE TRADUCTIONS…

23 avril 2015 § Poster un commentaire

 

… un traducteur peut toujours envoyer des O(bjets)P(oétiques)I(dentifiés) !

 * * *

Voici le message que PO&PSY vient de recevoir en cette printannière soirée du 23 avril 2015 :

Bonsoir Danièle,

Dans les intermittences de plus en plus nombreuses du boulot (et faute d’aller en Grèce chercher un poète à traduire) je m’occupe les mains… et pas si loin de la poésie. Je me suis mis en tête de faire voler des tas de trucs. Bon, c’est pas gagné, mes ficelles s’entortillent, ça se déchire, ça pique du nez, mais je suis en bonne voie. Après un Charlie volant (en pur Charlie, bambou refendu, colle et ficelle), voici un poème puisé parmi les « Milliers d’arbres solitaires » (pour le coup il me fallait du court, du très très court). Il a volé aujourd’hui pour la première fois dans le ciel de Soubès et l’espace d’un instant il m’a semblé que les oiseaux ont chanté un peu moins fort.

Marie-Cécile (Fauvin)

Photo0498

(d’après Abbas Kiarostami)

et,

le 15 mai 2015, cet hommage à Federico Garcìa Lorca :

Lorca

(à suivre)

****************************************************************************************

Où suis-je ?

Catégorie cerfs-volants sur po&psy.