CCP : Guillevic

CCP CAHIER CRITIQUE DE POESIE
2 RUE DE LA CHARITE
13236 MARSEILLE CEDEX 02 – 04 91 91 26 45

N 21/2011
Semestriel

GUILLEVIC
Ce Sauvage

Eres PO&PSY, 56p., 10,00 €

II y eu, d’abord, la mort de Guillevic, survenue en toute fin de siècle, puis la publication de deux recueils posthumes Quotidiennes et Présent, et enfin grâce à la patience de Lucie Albertini-Guillevic les parutions successives de plaquettes et de recueils qui nous ramenèrent à l’essentiel d’une vie en basse continue se faisant entendre d’une publication à une autre : jamais pareille ni différente, toujours fidèle et obstinée. Dans cet inédit, Guillevic intervient là où la flore et la faune se défont brutalement, à l’entrée d’une ville, avec des mots cousus à même la peau du silence pour tracer le portrait d’un homme en marge de la société. « II ira jusqu’au bout de son absence / De mépris. » Ce double sans mot ni voix se lie au monde avec ce don énigmatique de prolonger en lui la nature. Ici se cherche une limite entre silence et poème. Avec peu de moyens, au bord du retirement, Guillevic trouve le souffle, une clarté qui est sûre des voies de passage qu’elle ouvre. Une parole dénudée, lavée de tout affect, donnée depuis le siècle dernier avec ce sens inépuisé d’une fraternelle résonance humaine.

Cyril ANTON

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s