Franck VILLAIN

 

 

 

 

 

 

Né en 1968 dans le Nord de la France, Franck Villain est titulaire d’un doctorat sur André du Bouchet.
À partir de 2001 et pendant 14 ans, il enseigne la littérature française à l’université de Tsukuba et à l’université de Waseda à Tokyo.
Les premières années japonaises donnent lieu à un ensemble de textes intitulé Saisons Japon (Éditions du Petit Véhicule, 2018).
Fortement marqué par la tragédie de Fukushima et par ses conséquences pour le vivant, il décide de rentrer en France pour préserver sa famille. S’ensuit de cette déchirure et de ce deuil du monde une disparition de l’écriture. Saisi par l’hiver marque le retour d’une « parole en regard ».

« Tu voulais respirer le dehors dans sa frappe d’hiver. Prolonger plus longuement le touché sensible des terres nues. Tu voulais la Nature quand elle passe encore en nous, coup de vent et coup de force. Tu voulais cette fraîcheur, cette surprise, ce jaillissement d’enfance comme ces peintres qui tracent cet oeil qui ne regarde pas encore. Et des mots sont venus, sur une langue à peine posée, portés par cette voix qui décloisonne nos chambres. S’en est suivi, parfois, au jeu des jours et des accueils, brouillard qui efface, coup de feu qui fracasse, lumière qui traverse, couleur qui interroge, silence des formes, souvenirs qui barrent, et ce corps en éveil, enveloppé par ce dehors que rien ne chiffre encore, parfois. Restent ces pages, en mouvement sur ce qui s’efface, tant nos mémoires replacent si vite en nous ces regards adaptés aux cadres des mondes construits. » (Franck Villain)

*****************************************************************************************************************