Poèmes tamouls de l’époque Sangam

couv-Sangam

 

Anthologie

*

Les historiens s’accordent à situer entre les années 200 av. JC et 300, voire 600, de notre ère, l’émergence de la littérature tamoule (liée à l’apparition de la grammaire, Thol Kaappiam). Vers le 1er siècle av. JC, les créations littéraires tamoules ont été compilées sous forme de 10 longs chants et 8 anthologies. Ce corpus de 18 ouvrages contient quelque 2381 poèmes écrits par environ 473 poètes (hommes et femmes exerçant divers métiers et appartenant à différentes couches sociales) dont 102 sont anonymes. Plusieurs sont identifiés uniquement par une image verbale frappante qu’ils ont façonnée. On sait aussi que certains poèmes ont été chantés avec accompagnement au yazh.

Le mot Sangam se réfère à une institution (académie). D’après Iraiyanaar Agaporul, un ouvrage datant du 8e siècle, trois académies tamoules auraient existé dans les temps anciens pour éprouver et reconnaître la valeur des poètes. Les rois Pandya de la ville Madurai auraient été les mécènes de ces sociétés savantes. Toujours est-il que le mot Sangam lui-même n’est utilisé nulle part dans ce corpus. Il renvoie au mot sanskrit Sangha signifiant « jonction », « union », « confluence », « association ». Ce terme a été repris par les Bouddhistes et les Jaïns pour désigner une assemblée de moines. Par extension il désigne l’époque même qui a vu fleurir les académies de poésie tamoule.                                                                                         

Geetha Ganapathy-Doré

*********************************************************************

 

Publicités