PLOC! La lettre du haïku : Kiarostami

PLOC!  La lettre du haïku n° 37

 

 Abbas KIAROSTAMI

Havres

 

Nous avons déjà parlé de Abbas Kiarostami (voir Ploc¡ la lettre du haïku n°28 ).

Il est cinéaste (Palme d’or 97 au Festival de Cannes) photographe et poète.

Voici de nouvelles traductions de Tayebeh Hashemi et Jean-Restom Nasser.

70 petits poèmes qui interpellent et quelques rares haïkus.

cherchant à voler
j’ai fait l’expérience
de la chute

l’herbe nouvelle
ne reconnaît pas
les vieux arbres

sur un passage clouté
le bouton
d’un piéton

Signalons aussi cette intéressante réflexion de l’auteur (qui peut, à mon avis, s’appliquer au haïku) : « Le poème ne raconte jamais une histoire, il donne une série d’images. Si j’ai une représentation de ces images dans ma mémoire, si j’en possède les codes, je peux accéder à son mystère. L’incompréhension fait partie de l’essence de la poésie. »

A lire sans faute !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :